Démographie professionnelle : Aides aux étudiants

Après la formation continue, l’URPS des Chirurgiens-Dentistes Libéraux de Normandie menée par ses élus, s’est naturellement intéressée à la démographie, autre axe de travail fixé par les textes réglementaires qui semble primordial, la Normandie étant considérée comme une zone très sous- dotée. En 2018, on comptait environ 41 chirurgiens-dentistes libéraux pour 100 000 habitants ( source : INSEE ). il est donc impératif d’attirer les étudiants dans nos centres hospitaliers. À ce jour, la Normandie est une des seules régions sans aucune faculté dentaire mais cela tend à changer. Un projet de faculté dentaire devrait voir le jour en septembre 2022.

Il est important de rendre la région Normandie plus attractive afin de pallier cet important déséquilibre face aux autres régions de France. 

À cet effet, plusieurs actions ont été mises en place  : 

Aide au stage actif :  Chaque étudiant en stage hospitalier en Normandie bénéficiera de 400 € par mois pendant 12 mois financés par la Région. Cette aide est destinée à participer aux frais de déplacement et de logement des étudiants issus des facs de Rennes pour le CHU de Caen et de Paris et Lille pour les centres hospitaliers du Havre, de Rouen et d’Évreux. 

CESP (contrat d’engagement en service public) :  il permet à un étudiant de recevoir environ 1 200 € par mois pendant ses études, à condition qu’il exerce en zone très sous-dotée pendant un nombre d’années identiques à ses années subventionnées. Des étudiants de toutes les facultés françaises peuvent venir dans les zones sous-dotées de Normandie et nous avons eu par exemple, des étudiants de Nice ou de Reims. 

Capture d’écran 2022-03-21 à 16.01.00.png