Création de la Faculté d’Odontologie de Caen et Rouen !

Dernière mise à jour : 14 févr.

En 2008, alors que Valérie PECRESSE était ministre de l’enseignement supérieur, nous avions rencontré un de ses responsables de cabinet pour la création d’une faculté d’odontologie en Normandie. La réponse avait été claire et nette « même pas en rêve », exprimée certes plus diplomatiquement mais aussi cinglante. Interpellé sur la démographie en baisse galopante, cet homme avait eu cette réflexion magnifique : « l’Europe y pourvoira » !

Nous sommes revenus obstinément à la charge et nous avons obtenus non sans mal, des centres de soins délocalisés par les facs Parisiennes et Lilloise avec la création des services d’odontologie du Havre et de Rouen, puis par la faculté de Rennes pour le service de Caen.

La démographie devenant concrètement préoccupante, la nomination par l’ARS en 2019 de notre consœur Marguerite-Marie LANDRU ancienne présidente de l’Académie Dentaire a permis de fédérer les différents acteurs : l’URPS emmenée par ses élus les cdf, l’Ordre, la région avec Hervé Morin, la direction de l’ARS Normandie, les doyens des facultés de Lille, Paris, Reims et Rennes recevant des étudiants normands et les doyens des facultés de médecine de Caen et Rouen. Rapidement de nouveaux services d’odontologie ont été créés, Evreux, Cherbourg en 2021, Alençon ouvrira en 2022, permettant ainsi de faire connaitre tous les départements de Normandie à nos futurs consœurs et confrères.

L’Observatoire National de la Démographie des Professions de Santé émet chaque année des avis étayés par les statistiques de la DRESS sur le nombre de professionnels de santé à former. Nous avons eu la chance d’avoir comme nouveau président de cet observatoire le doyen de la faculté de santé de Caen, le Pr Emmanuel Touzé. Connaissant parfaitement les difficultés démographiques de la Normandie et notamment celles des chirurgiens-dentistes, il a demandé une augmentation significative du numerus apertus (le numérus clausus n’existant plus). Cette augmentation de 14% ayant été validée par le ministère de la Santé, il ne restait plus qu’à trouver où mettre ces nouveaux étudiants. Les inspecteurs du ministère de l’enseignement supérieur ont interrogé tous les intervenants dans ce dossier pour évaluer l’opportunité de la création d’une faculté d’odontologie en Normandie, un gros dossier administratif a été monté, revu et rectifié en fonction des orientations du ministère. L’unité remarquable de toutes les parties prenantes constituait un avantage indéniable mais l’idée de la création de nouvelles facultés d’odontologie ayant fait son chemin au sein des ministères, nous étions en « concurrence » avec plusieurs autres régions. Nous étions les premiers porteurs de cette vague de nouvelles facultés et il aurait été particulièrement immérité d’avoir à attendre 2023 ou 2024 pour bénéficier enfin d’une UFR d’odontologie normande.

Maintenant nous avons la certitude d’avoir deux facultés à Caen et Rouen dépendantes des facultés de santé dirigées par les doyens Touzé et Veber. Les enseignements fondamentaux seront réalisés par des enseignants de médecine, les enseignements spécialisés en odontologie seront assurés soit par visioconférence par des enseignants des facultés de Lille, Paris ou Rennes, soit directement par de nouveaux enseignants. Des consœurs et confrères normands, anciens ou actuels enseignants, viendront ainsi renforcer l’équipe pédagogique.

Dès septembre 2022, une soixantaine d’étudiants en DFGSO (ex D2) devraient être partagés entre Caen et Rouen et il est certain que le cursus complet dans la région comportera à terme 100 étudiants par promotion. Pour les enseignements pratiques 30 simulateurs sont actuellement commandés, quinze pour chaque fac, et les chirurgiens-dentistes volontaires (moniteurs de TP, moniteurs de TD, enseignants) qui seraient d’accord pour participer à cette magnifique aventure seront évidemment tous bienvenus !


L'URPS des Chirurgiens-Dentistes Libéraux de Normandie

80 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

La fédération des UPRS de Normandie s’associe à la recherche et vous propose d’afficher dans vos cabinets ces affiches, elles permettront d’aider le projet PRESAGE à former leur cohorte. https://www.u